Cambreuses radiales

DCME

Avec des adaptations mineures, les outillages conçus pour d’autres constructeurs de machines à coulisseaux multiples pourront produire sur les DCME.

Elles peuvent être équipées de presses de 15 à 125 tonnes, pour découper les feuillards, des plus fins et délicats, aux plus épais et durs.Les DCME sont équipées de servo-moteurs indépendants, fournis par Bosch Rexroth. Ils sont au minimum au nombre de trois ; pour l’amenage, la presse et la couronne d’entrainement des coulisseaux.

En fonction des pièces à réaliser et au choix du client, d’autres mouvements peuvent être numérisés.

Voici les avantages de ces choix techniques :

  • Le temps d’amenage est réduit au strict minimum nécessaire, les opérations de cambrage sont réalisées à leur cadence optimum, le temps de cambrage peut être porté jusqu’à 360°.
  • On optimise la vitesse de découpe, augmente les possibilités de fabrication (par exemple pour laisser passer un profil de découpe profond) et réduit la fréquence des affutages.
  • Les outils sont sous monitoring permanent : le système contrôle à chaque instant l’intensité consommée par chaque moteur et stoppe la machine si une valeur sort des mini-maxi définis pour chaque moteur, pour chaque pièce.
  • La chaine mécanique plus simple induit des coûts et fréquences de maintenance réduits.

Unité de cambrage
Les tables sont du type « à deux faces de travail connectées par le centre ». Elles sont interchangeables pour passer rapidement d’une production à une autre. Elles peuvent être déplacées de gauche à droite, pour centrer l’effort de la presse, quelle que soit la longueur développée de la pièce à fabriquer.
La face avant est équipée d’une couronne, sur laquelle, en tout point, des coulisseaux et arbres de commande prennent leurs mouvements. Ils sont librement positionnés selon l’angle de travail désiré.
La face arrière est équipée de 8 prises de force équidistantes, pour l’entrainement de coulisseaux et de mouvements supplémentaires. Elle est généralement équipée d’un « groupe d’extraction », constitué d’un double mouvement positif, pour assurer l’éjection des pièces.Les coulisseaux et autres éléments montés sur les tables sont démontables et repositionnables en quelques minutes.
Leurs cames de commande sont à double actions positives.

Systèmes d’amenage
Au moyen de doubles-pinces ou de galets à serrage rapide et ouverture pilotée, ils amènent la ou les matières par la gauche, la droite, l’avant ou l’arrière.

Presses
Elles sont du type « col de cygne ». Leurs flancs monobloc extrêmement rigides permettent de s’affranchir des tirants en face avant. Leurs tables sont largement dimensionnées.

Caractéristiques techniques

Modèle Cadence de travail
(ppm)
Presse
(t)
Long. max. d’amenage
(mm)
Matériau (mm)
Diamètre maximum fil
(mm)
Larg. max. feuillard
(mm)
DCME-100 S 0 – 1000 100 2 20
DCME-100 P-5 0 – 1000 5
DCME-200 S 0 – 400 200 4 40
DCME-200 P-10 0 – 400 10
DCME-200 P-15 0 – 300 15
DCME-200 P-25 0 – 200 25
DCME-300 S 0 – 150 300 4
DCME-400 S 0 – 180 400 8 60
DCME-400 P-25 0 – 180 25
DCME-400 P-60 0 – 140 60
DCME-400 P-80 0 – 140 80
DCME-400 P-125 0 – 80 125
DCME-450 S 0 – 180 450 8 140
DCME-450 P-60 0 – 140 60
DCME-450 P-80 0 – 140 80
DCME-450 P-125 0 – 80 125

Vidéo

Photos

Presse de 25 tonnes

Mouvement arrière

Amenage à galets

Mouvement arrière avec broche torsion